Laissez-nous un message


Nous sommes indisponibles ou fermés pour le moment. Envoyez-nous un message, nous vous répondrons dès que possible !

Laissez-nous un message

La Roue Copenhagen est chez Jour de Vélo et on l'a testée !

Dans: Nouveautés - Produits Commentaire: 0

La Roue Copenhagen a été inventée il y a plus de 7 ans et commence a être commercialisée depuis 4 ans seulement.

En 2018, la société Superpedestrian qui la commercialise a réussi à lever des fonds importants pour accéler le développement de la société. Elle vise à la fois les particuliers et les flottes de vélos sur l'espace public.

Qu'est-ce que la Roue Copenhagen ?

La roue Copenhagen est une roue arrière tout-en-un qui comprend un moteur électrique de 250 W (ccome sur les vélos électriques classiques), une batterie de 48v avec une capacité de 280 Wh (soit un peu moins que les vélos électriques classiques pour lesquels la batterie a généralement une capacité de 400wh), et un module Bluetooth.

Elle est disponible en plusieurs versions selon votre vélo :

- diamètre : 26" ou 28"(700)

- jante étroite ou large

- mono-vitesse ou de 7  à 10 vitesses

Elle n'est compatible qu'avec les freins à jantes.

L'essai : Bastille-Versailles

Nous avons montée la Roue sur un vélo single speed Brooklyn Biycles en acier.. Le montage de la roue n'a pris que 10 min : il suffit juste de fixer une petite patte sur la base du vélo pour empêcher la roue de tourner lors du freinage électrique (voir plus loin).

Il faut ensuite télécharger l'application sur Google store ou Apple store, se connecter à la roue en Blue Tooth et c'est parti.

La Roue est arrivée chargée on n'a pu l'essayer tout de suite .

Il faut préciser que la Roue arrive dans un super emballage avec toutes les protections qu'il faut, les outils nécessaires au montage et une notice en français. La roue arrive un pneu déjà monté (c'est du moyenne gamme mais c'est déjà ça !)

Le parcours :

c'est 20km plutôt en montée (environ 150m de D+). Donc un parcours plutt exigeant.

Les sensations :

Aux premiers coups de pédales avec La Roue, on a vraiment l'impression d'une grande fluidité : il suffit d'appuyer plus fort et la Roue accompagne la poussée.

Sur la plupart des vélos électriques testés (Bosch, Yamaha, Bafang, Brose, etc..), il existe une discontinuité ou entre le capteur de pression et le capteur de cadence. On s'explique : certains moteurs vont être plus sensibles à la puissance (vous appuyez fort sur les pédales) et d'autres plus sensibles à la cadence (si vous vous mettez à mouliner davantage, le moteur va remettre de la puissance).

Avec la Copenhagen Wheel, c'est une harmonie parfaite. Est-ce que cela est du au fait que le vélo est en mono vitesse donc il n'y pas eu de grands changement de cadences ? je ne le crois pas.

Avec des VAE classiques, on est souvent en train de charger le mode optimal en fonction de la puissance et de la cadence et surtout lorsqu'on s'approche de la limite de l'assistance autour de 25km/h.

J'ai vraiment eu une sensation d'un pédalage régulier et sans à coups du début jusqu'à la fin , que ce soit sur le plat ou dans les montées. La puissance du moteur s'est révélée largement suffisante pour les côtes à franchir (une côte à 6% pour monter au parc de Saint-Cloud et un petit raidard à 10% à la sortie de Marnes-la-Coquette).

En revanche, si on veut dépasser les 25 km/h on ressent clairement l'inertie de la roue et ça n'est pas très agréable . Mais comme pour  d'autres VAE, je n'ai pas ressenti cet arrêt brutal du moteur lorsqu'on dépasse les 25km/h.

Avec son portable, on peut changer les modes d'assistance (Eco, Standard ou Turbo), j'ai testé les différents modes et je n'ai pas vu de grandes différences car le mode Eco fournit déjà une belle assistance ! il semblerait qu'il y ait un mode Exercice pour lequel on peut définir la puissance qu'on doit founir  (mais je n'e l'ai pas trouvé). Dommage, ça peut être bien pour préparer la saison ;) !

C'est donc l'expérience de pédalage la plus agréable que j'ai ressenti au guidon d'un vélo électrique

Un point important à signaler est que la Copenhagen Wheel permet d'être utilisée comme un frein moteur assez puissant : il suffit de pédaler en arrière et la Roue vous ralentit sérieusement. Dans la dernière descente (10%), je suis presque parvenu à stopper complètement le vélo.

La beauté de la chose est que le freinage permet de récupérer l'énergie et de recharger la batterie !

Dernier point : l'application sur le téléphone est assez intuitive, elle montre la recap du parcours :

Bilan

A l'arrivée chez moi, il me restait 38% de la capacité de la batterie (elle était à 80% au départ), on est donc bien sur une autonomie d'environ 50km.

Au vu de ce trajet (le seul pour l'instant), il semblerait que la version mono-vitesse de la roue soit amplement suffisante pour une utilisation urbaine avec un cycliste un minimum en forme. Cela permet de s'affranchir des vitesses, du dérailleur et tutti quanti. Seul petit bemol, le démarrage peut être légèrement plus lent car il faut appuyer un peu au démarrage mais c'est vraiment peu significatif et j'ai trouvé que j'avais un démarrage assez rapide au feu ;) !

Autre enseignement, la roue pèse environ 7,5kg (le moyeu seul), donc avec la jante et le pneu nous l'avons pesée à 9kg, ça alourdit donc le vélo sur l'arrière sans véritablement impacter la conduite mais on évitera de rajouter un porte-bagages et des sacoches lourdes . Si possible , priviliégier un rack à l'avant.

Enfin, du fait du poids non négligeable de la roue et de sa grande rigidité, on perd un peu en confort sur le vélo. Il semble donc plutôt préférable de priviliégier un cadre acier pour réaliser ce montage (il nous reste par exemple des Bedford de Brooklyn ou des Declaration de Fuji Bikes). Mais un vieux VTT de bonne facture des années 90 pourrait très bien faire l'affaire !

Venez l'essayer ! vous serez conquis !

Au fait, j'ai mis 5 min de moins que d'habitude et sans forcer !

Pour qui ?

Bonne question, ai-je besoin d'une roue Copenhagen ?

Si vous avez déjà un bon vélo et que vous avez un trajet domicile-travail un peu long ou que vous ne pouvez pas vous permettre de mouiller la chemise , alors la Copenhagen Wheel est une bonne option, elle permet de conserver la ligne épurée du vélo !

Si vous voulez retourner au "musculaire", cela peut être fait en 10 min !

commentaires

Laissez votre commentaire